Comment améliorer l’expérience collaborateur ?

Comment améliorer l’expérience collaborateur ?

Prêt à vous transformer avec vos équipes ?Découvrez notre solution maintenantDemandez une démo

Attirer et retenir des talents est un enjeu RH de taille pour toutes les entreprises. L’expérience collaborateur est un levier intéressant pour les organisations qui cherchent à devenir plus attractives. Elle consiste à offrir un cadre positif au salarié de son recrutement jusqu’à son départ de l’entreprise. Sur le long terme, l’expérience collaborateur représente une opportunité de croissance pour l’entreprise. Miser sur ce levier peut donc être une stratégie gagnante, à condition de suivre les bonnes pratiques suivantes pour améliorer son expérience collaborateur. 

L’expérience collaborateur : définition 

Le concept d’expérience collaborateur est né du croisement entre les notions d’expérience utilisateur et d’expérience client. L’expérience collaborateur, c’est tout ce qui relève des sentiments et des émotions ressentis par les collaborateurs tout au long de leur parcours dans l’entreprise. 

L’expérience d’un collaborateur dans une entreprise peut donc être déterminée par des facteurs comme l’équilibre entre sa vie personnelle et sa vie professionnelle, les relations qu’il entretient avec ses collègues, l’ergonomie de son poste de travail ou encore le mode de management. 

Améliorer l’expérience collaborateur : pourquoi c’est important ? 

Ces dernières années, l’expérience collaborateur est devenue un enjeu conséquent dans la stratégie de ressources humaines des entreprises qui souhaitent attirer et fidéliser de nouveaux collaborateurs. 

De fait, une bonne expérience collaborateur valorise l’image de l’entreprise en externe. C’est ce que l’on appelle la marque employeur. En effet, même les collaborateurs ayant quitté la société en diront du bien autour d’eux. Pour faire face à une concurrence féroce dans la chasse aux talents, justifier d’une expérience collaborateur de qualité peut être un atout non négligeable.

Plus largement, soigner son expérience collaborateur, c’est aussi prendre soin de ses clients. En effet, en apportant le meilleur niveau de satisfaction possible aux salariés, ceux-ci ressentent plus de bien-être au travail, et le transmettent à la clientèle. 

De plus, les salariés ont conscience que l’entreprise met en place des actions pour les accompagner tout au long de leur carrière. Ils développent alors plus d’engagement et de motivation au travail. En somme, une expérience collaborateur bien soignée sur le long terme augmente la productivité de l’entreprise toute entière. 

5 bonnes pratiques pour améliorer l’expérience collaborateur 

Vous l’aurez compris, entretenir son expérience collaborateur est une stratégie rentable pour attirer les meilleurs talents et améliorer les performances de l’entreprise. Cependant, améliorer voire construire son expérience collaborateur ne s’improvise pas. Envoyer des enquêtes à ses salariés ne suffit pas. Ce qu’il faut, c’est mettre en place une véritable politique RH d’expérience collaborateur afin de mettre en œuvre des pratiques ciblées vers la satisfaction de chaque salarié dans son quotidien professionnel

A l’image du parcours client (“Customer Journey Map”), l’expérience collaborateur se construit par la cartographie du parcours du salarié de son recrutement jusqu’à son départ de l’entreprise : c’est l’Employee Journey Map

Cette cartographie retrace l’ensemble des interactions et expériences vécues par un collaborateur et les moments clés de son parcours. Concrètement, elle se traduit par des bonnes pratiques mises en place par la fonction rh. Celles-ci peuvent être traduites par les 5 points suivants. 

1 - L’onboarding : l’art d’accueillir un nouveau salarié dans l’entreprise 

Une étude Easyrecrue révèle que 20 % des collaborateurs envisagent de quitter une entreprise dès leur premier jour de travail. La raison ? Généralement un mauvais accueil sur le plan humain, matériel ou administratif. 

L’onboarding est le processus par lequel une entreprise intègre un nouvel employé dans ses effectifs. En effet, au tout début d’une nouvelle expérience professionnelle, la perception de l’entreprise peut faire toute la différence. Il faut prendre en compte que le salarié dispose d’une période d’essai durant laquelle il peut quitter l’entreprise très facilement. Il est également possible qu’il reçoive toujours des propositions d’embauche de la part d’autres entreprises. 

De fait, l’onboarding est un processus stratégique complet qui va bien plus loin qu’un accueil sympathique du nouvel arrivant dans les premiers jours ou les premières semaines après son arrivée. 

Mettre en place une stratégie d’onboarding peut consister à établir des binômes, permettant à un salarié avec quelques années d’ancienneté de prendre sous son aile un collaborateur fraîchement arrivé dans l’entreprise. Si l’intégration du salarié à son poste de travail demande une formation spécifique aux pratiques de l’entreprise, l’onboarding planifiera alors un plan de formation personnalisé et des entretiens réguliers avec le manager direct du nouvel arrivant. 

2 - Faciliter les processus administratifs pour les salariés 

L’expérience collaborateur est liée au quotidien de travail des salariés, et donc à tout ce qui a trait aux congés, aux tickets restaurants, aux notes de frais mais également, lors de l’embauche, à la signature du contrat de travail et des éventuels documents complémentaires. Or, aujourd’hui, les collaborateurs ont l’habitude de gérer ce type de démarche en ligne. Faciliter les processus administratifs par lesquels ils doivent obligatoirement passer fait donc partie du processus d’amélioration de l’expérience collaborateur

Parmi les solutions existantes pour améliorer vos processus administratifs, la mise en place d’un outil de signature électronique sur tous les appareils de l’entreprise semble indispensable. Vous éviterez par la même occasion de trop nombreuses impressions de documents. 

De même, la gestion des congés est un aspect de la fonction RH qui peut être réduite afin de vous laisser le temps de vous concentrer sur des tâches plus stratégiques. Les applications pour gérer ses congés sont désormais nombreuses. Il vous suffit de choisir la plus adaptée à votre entreprise. 

3 - Miser sur le bien-être et la qualité de vie au travail 

Le bien-être au travail est une notion dont on parle de plus en plus. Elle consiste à offrir un environnement de travail agréable à tous les salariés, avec l’objectif sous-jacent d’améliorer la productivité à l’échelle de l’ensemble de l’entreprise. Et pour cause : 86 % des salariés y sont sensibles (enquête OpinionWay). 

Pour commencer à améliorer le bien-être de vos salariés, pourquoi ne pas revoir d’abord l’organisation des espaces de travail ? Des aménagements peuvent permettre d’améliorer véritablement l’expérience des collaborateurs : un espace plus confortable pour manger ou prendre une pause, un éclairage tamisé, des bureaux ergonomiques permettant de travailler debout, etc. 

Commencez par vous demander ce que font les salariés au cours d’une journée de travail : des réunions en équipe ? des tâches qui leur demandent de la concentration (et donc du silence) ? des sessions téléphoniques ? Ces réaménagements doivent en effet correspondre aux habitudes de travail au sein de votre entreprise. 

4 - Développer une vraie culture d’entreprise 

La culture d’entreprise est l’ensemble des valeurs partagées par ses collaborateurs. C’est en quelque sorte son identité, ce qui la distingue d’autres entreprises. La culture d’entreprise définit des comportements à adopter en groupe, renforce le sentiment d’appartenance de tous les salariés, et de ce fait augmente leur engagement envers l’entreprise. C’est pourquoi une culture d’entreprise forte est le fondement d’une expérience collaborateur qualitative.

Pour renforcer votre culture d’entreprise, rien de tel que de mettre en place des rituels. Ces moments collectifs permettent d’impliquer chaque collaborateur dans l’atteinte des objectifs de l’entreprise dans son ensemble. Ils donnent du sens au travail et à l’engagement de chacun. 

5 - Mettre en place un management collaboratif 

L’amélioration de l’expérience collaborateur passe nécessairement par un remaniement des méthodes de management. Aujourd’hui, la plupart des salariés considèrent le travail non plus seulement comme un moyen de gagner de l’argent, mais comme une opportunité de s’épanouir personnellement. En ce sens, le management doit se tourner vers cet objectif de réalisation de soi. Un manager moderne se doit d’accompagner ses équipes vers la réussite, en se montrant à la fois disponible et bienveillant. La reconnaissance des compétences et l’écoute de la part de leur manager sont des exemples de critères importants pour les salariés. 

Pour aller plus loin sur le sujet de l'expérience collaborateur

La guerre des talents ne connaît pas la crise ! Même si certains salariés ont peur de perdre leur emploi et que les entreprises se veulent résilientes, nombreux sont les secteurs en pleine croissance qui peinent à recruter et se battent pour attirer les meilleurs profils. L’expérience candidat et l’expérience collaborateur représentent ainsi des armes judicieuses pour attirer, fidéliser et engager durablement ses collaborateurs.

Découvrez comment améliorer votre continuité d'expérience candidat au collaborateur dans notre webinar coorganisé avec Refty.

Rédigé par
L'équipe Supermood
L'équipe Supermood
Partager l'article